Notre Projet

L’Ile de La Réunion, dont une grande partie du territoire est classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco, offre un écosystème particulièrement favorable à la culture de nombreuses plantes à fort potentiel de transformation et de valorisation. La variété de cacao Criollo (la plus noble des variétés de cacao) existe sur l’île et notre projet consiste justement à développer cette culture.

Les objectifs de développement du projet Cacao Péi…

  • Cabosses_chez_francoisla création d’un groupe de planteurs « pilotes » qui permet de garantir un volume de fèves suffisant pour alimenter un artisanat local de qualité (vente de fèves bio, produits semi-finis divers, …) et pour appréhender les difficultés (et saisir  les opportunités!) de cette culture dans un contexte particuliers (faibles volumes attendus, contraintes économiques fortes, …);
  • une renaissance de cette culture qui s’appuie aussi sur les familles, les écoles et les collectivités  (diffusion de plants sélectionnés aux familles, plantation dans les écoles, …)

Les bénéfices attendus par le projet…

  • l’Ile de La Réunion dispose d’un environnement exceptionnel (latitude, climat, volcanisme, montagnes) qui constitue une richesse pour la diversité des terroirs. Il en résulte que le cacaoyer cultivé sur ces terres est d’une qualité unique au monde.
  • la culture du cacaoyer va participer à la nécessaire diversification agricole de l’île et palier les risques liés à la monoculture de la canne à sucre (crises majeures probables à moyen terme, accroissement des incertitudes du monde rural sur les impacts environnementaux, sociaux et économiques);
  • le cacaoyer et ses produits transformés vont créer de nouveaux emplois et de nombreux savoir-faire (l’île compte environ 30% de chômage et dispose d’un éventail  de savoir-faire limité actuellement)
  • la méthode de culture mise en oeuvre par Cacao Péi (l’agroforesterie et les techniques bio) contribuera à un nouveau modèle de développement économique et environnemental, ainsi qu’à des modes innovants d’échange et de consommation (économie sociale et solidaire, circuits de proximité, circuits courts,…).les conditions géographiques et climatiques de l’île offrent d’énormes perspectives dans la recherche de combinaisons nouvelles entre d’une part, les cacaoyers criollo, et d’autre part, les arbres endémiques et leur nécessaire sauvegarde. Ainsi, le projet Cacao Péi permet de participer à la reforestation basée sur des arbres endémiques.

Publicités